Yemi Alade, la Mama Africa. Pourquoi certains y voient un problème?

L’artiste Nigériane, Yemi Alade, connue plus pour son tube « Johnny« , est une fervente représentante de la culturelle Africaine, et cela déplaît à certains. Yemi a commencé sa carrière professionnelle, proprement dite, en 2009 après avoir gagné la compétition « the Peak Talent Show » au Nigeria . Mais c’est son tube « Johnny » qui a fait d’elle une star internationale. Depuis lors, nous avons découvert un nouveau talent dans un monde musical Nigérian et Africain dominé par des talents masculins.

Yemi Alade

Yemi Alade

Yemi Alade est une vraie star, elle est  extrêmement douée dans son domaine. Elle fait des chansons qui font vibrer et ses videos capturent beaucoup d’aspects culturels Nigérians mais aussi Africains. Yemi ne se limite pas qu’ au genre Afro-beat Nigerian; elle explore les rythmes musicaux d’autres pays Africains et d’ailleurs, montrant ainsi son talent musical et sa polyvalence. Dans le remix de sa chanson Kissing, par exemple, elle chante en Français, et lors de sa reprise de la chanson Munge Pekee du rappeur Nyashinski, elle expérimente avec la musique Kenyane et chante en Swahili!

Ses élans panafricains plaisent à beaucoup, et surtout aux Africains qui voient en elle une artiste qui est fière de ses originaires Nigérianes et aussi Africaines. En effet, le titre de son dernier album, sorti en Mars 2016, est Mama Africa et contient des titres tels que Na Gode, Africa et Nakupenda. C’est sans doute cette ouverture d’esprit dans ses productions ainsi que son talent qui ont fait qu’elle soit sélectionnée comme une des ambassadrices de la campagne de Shell #Makethefuture. Cette campagne est aussi un autre exemple qui prouve comment Yemi Alade est une artiste complete. Elle a pris ce role à cœur, et on peut voir son humilité, son humanisme et aussi son talent dans les videos de cette campagne en ligne et sur sa page Instagram.

Yemi Alade

Yemi Alade à la Campagne #Makethefuture de Shell

Malgré cette ouverture d’esprit vers d’autres cultures africaines, certains Africains voient en elle, une Nigériane qui veut s’imposer comme la représentante d’une Afrique multiculturelle. Il y a des personnes qui sont contre l’idée d’une Mama Africa qui n’a pas exploré « leurs culturelles ». C’est vrai que nous avons une vaste diversité dans nos cultures. Mais, cela ne devrait pas nous stopper de reconnaître et accepter les artistes qui font des efforts pour représenter notre continent et certains de ses valuers sous un angle positif comme Yemi le fait.

Au niveau national, dans son pays, Yemi n’est pas représentante de toute les variétés musicales Nigériane, mais elle demeure une grande représentante de cette musique. C’est pareil au niveau continental, meme si elle ne représente pas les saveurs musicales de chaque pays Africains, elle est une ambassadrice de notre musique. Miriam Makeba était appelée Mama Africa parce qu’elle représentait tout le continent meme si sa musique était largement Sud Africaine.

Yemi n’a certainement pas fait le choix d’être panafricaine dans son parcours musical pour prouver au monde la « supériorité des Nigerians » comme certains avancent. Penser cela est une generalisation absurde! C’est un choix personnel qu’elle assume très bien, et qui plait à beaucoup d’Africains à travers le continent et dans la diaspora. Pourquoi a-y -t-ils toujours des personnes qui cherchent à nous diviser même dans des sujets qui devrait apporter la fierté. N’avons-nous déjà pas assez des divisions qui gangrènent nos pays et nos communautés et nous empêchent de progresser? Si on ne peut même pas s’unir sur un sujet aussi simple que la musique, pensez-vous qu’on trouvera des terrains d’entente sur des grands sujets tels que la politique et l’économie? L’union fait la force, ne l’oubliez pas jamais!

Yemi Alade

Yemi Alade, Mama Africa

Nous savons tous que nous avons des différentes origines. En effet, chaque individu est unique, différent des autres! Alors quand il y’a une célébrité Africaine, peu importe son pays d’origine, qui choisi de représenter l’Afrique et le fait d’une belle et talentueuse manière comme Yemi Alade le fait, ne la rabaissons et ne cherchons pas des divisions. Yemi fait sa musique pour plaire à ses fans de part le monde et elle le fait bien. Il y a des nombreux artisans Africains qui préfèrent faire la musique que pour ceux de leurs pays d’origines. DJ Arafat a clairement dit dans une de ses chansons qu’il fait sa musique pour la nation Ivoirienne, excluant ainsi tous les autres Africains qui dansent à sa musique. Il n’est pas le seul, mais c’est son choix.

C’est vrai que les musiciens seront toujours sujets des critiques, mais quand nous avons une star talentueuse comme Yemi Alade qui fait l’honneur de Mama Africa , il faut reconnaître sa valeur. Yemi est un vrai modèle pour nos jeunes, c’est une femme qui continue à se distinguer dans une industrie musicale très compétitive et dominée par des artistes masculins. Elle met en avant la culture Africaine à travers le choix de ses vêtements, son vernaculaire, et ses rythmes.

Moi je vois le talent où il est, et je l’applaudis. Yemi continue à nous faire vibrer aux rythmes Africains. Le chien aboie, la caravane passe…

Comments

comments

Share this
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :