Pardonner… Est-ce que ça en vaut la peine?

Pardonner soulage, on dit, et avec raison. Ça libère la personne qui a été blessée ainsi que celle qui a blessé. Mais combien sont ceux qui le voient ainsi?

pardonner

De nos jours, certaines personnes veulent nous faire croire que pardonner est signe de faiblesse, qualifiant ceux qui pardonnent de “lâche”, de “ peureux” etc. Or le refus de pardonner et la vengeance sont des signes d’un esprit faible. Ils indiquent un manque de contrôle sur ses émotions, car on se laisse emporter par ses sentiments et non pas par la raison. Vous remarquerez que ceux qui refusent de pardonner sont aussi ceux qui acceptent mal le bonheur et succès des autres (un autre signe d’esprit faible). Observez autour de vous, et vous verrez que les personnes qui parlent du mal des autres (songi songi/kpapato) sont souvent celles qui pardonnent très difficilement; sans doute parce que ne pas pardonner leur donnera toujours quelque de mal à dire sur la personne qui a commis l’erreur.

Savoir pardonner est par conséquent le signe d’un esprit fort dans la majorité des cas. La personne qui pardonne accepte que l’erreur commise est probablement irréversible mais que la vie continue, faisant ainsi preuve de réflexion rationnelle. Elle ne s’accroche pas au mal qu’on lui a fait, mais elle apprend une leçon de cela. Malheureusement beaucoup rejette cette démarche, et se laisse emporter par les sentiments ou soit refuse de pardonner pour se conformer aux normes de leur entourage et paraître “fort”.

pardonner

Pardonner quelqu’un n’est pas signe de naïveté; ça ne veut pas dire que l’on oublie automatiquement ce qui s’était passé. On accepte le tord commis contre sa personne mais on reconnaît aussi la cause et les conséquences de cet incident. En effet, la personne sage fera de son mieux pour que cela ne se répète plus (en mettant des gardes-fou par exemple). Si l’ami (e) à qui vous avez confié des secrets, en a parlés à d’autres personnes à la première opportunité c’est dur mais il est toujours possible de pardonner. Mais après le pardon, il faudrait être sage et ne plus lui parler de vos secrets. On pardonne, on apprend sa leçon, et on avance. Pour ceux qui demandent aux victimes/à ceux qui ont été déçu d’oublier, détrompez-vous sur ce mythe. Nous, les êtres humains, oublions difficilement les épisodes marquantes de nos vies, en moins qu’il y ait problème psychologique…

Un jour je discutais avec une amie d’une situation maladroite commise par une de ses cousines (ça datait de longtemps). Cette dernière n’avait pas tenu à sa parole de rencontre mon amie lors de son passage en France (l’amie vit en Angleterre). Depuis ce petit incident, elle ne parle plus à cette cousine et refuse de la pardonner. La seule raison qu elle avance pour ce refus c’est “Je suis dure de nature” . C’est son choix et elle n’est pas la seule dans une telle situation. Mais, très souvent, on se cache derrière des caractéristiques que l’on conçoit de nous même sans beaucoup réfléchir, et cela ne nous bénéficie en rien.

C’est vrai que des fois il est plus facile de garder les choses à cœur que d’en discuter ou de pardonner car cela demande beaucoup d’effort. Puis le temps passe, la situation irrésolue perdure et devient permanent dans le cœur. Ceci se transforme en un fardeau lourd qui ne nous profites en rien; en effet ce fardeau nous embête. Mon amie qui semblait être fière de sa décision de ne pas pardonner, ne cachait pas sa déception et sa colère quand elle racontait cette histoire, même si elle datait. Pourquoi porter un tel fardeau quand la vie est si courte…

pardonner

Remarquez combien combien ça irrite, énerve et rend mal à l’aise quand on rencontre ou parle de la personne qui nous a fait du mal, mais à qui nous refusons le pardon… Toutes ces personnes que l’on haït sont des fardeaux pour nous. Si nous voulons simplifier nos vies, alléger nos cœurs, et être fort d’esprit, apprenons donc à pardonner ceux qui nous font du mal en commençant par les plus petites choses car c’est en forgeant qu’on devient forgeron.

Comments

comments

Share this
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :