Noël et ses origines païennes…

Décembre est un mois festif; il marque la fin de l’année et beaucoup le partage avec ceux qui leurs sont chers. Pour les chrétiens, ce mois est particulièrement important, car le 25 Décembre marque Noël, la naissance de Jésus. Pendant cette période, les chrétiens revivent la naissance de Jésus à travers les histoires de nativité. Les célébrations religieuses de Noël sont grandiose, et quand on y assiste on sent la joie des chrétiens. Noël est donc une tradition bien enraciné chez les chrétiens du monde entier. Mais cela serait-il toujours le cas si tout chrétien découvrait les origines païennes de Noël?

Noel

Une statue de Sol Invictus

La Bible ne spécifie pas la date de la naissance du Christ. C’était en 336 que l’église catholique à Rome mentionnait le 25 Décembre comme fête chrétienne pour la première fois. Mais devinez- quoi, cette date tombe le jour de la célébration de la Dies Natalis Solis Invicti, ou l’anniversaire de Sol Invictus (Soleil Invaincu). Serait-il une coïncidence ou une stratégie de l’église qui préparait son expansion? Toutefois, ce dieu (Soleil Invaincu) avait une place importante chez les populations païennes que l’église voulait convertir au christianisme. C’est de ce culte païen que vient la notion de Dimanche comme jour de repos en Europe. En 321 l’empereur romain Constantin Ier décréta le dies Solis—le jour du soleil—comme un jour de repos pour le romains en hommage au Soleil Invaincu. Cette origine reste clair en Anglais, le Dimanche se traduit en Sun-day= le jour du soleil.

Bien avant l’anniversaire de Soleil Invaincu, qui commença en 274, il existait des fêtes païennes en Rome Antique pendant la période proche du solstice d’hiver. Du 17 au 24 Décembre, les romains célébraient Saturne, le dieu des semailles et de la fertilité. La période du Solstice d’hiver, pendant la quelle l’ensoleillement est le plus court possible, avait donc une place importante chez les païens de l’époque. Quand l’église a commencé son expansion, elle s’est doté de certains éléments de ces rites païens pour renforcer leur position et éliminer leurs compétitions…

J’ai connu cette origine païenne de Noël, il n y a pas longtemps, et j’étais bien évidemment surprise. En tant que chrétienne, je n’avais jamais interrogée l’origine de cette date. C’était une date que ma famille, mon église, ma société m’avait apprise, et je ne voyais aucune raison de questionner ses origines. Mais quand la connaissance frappe à ta porte, il est difficile de la rejeter. C’est comme ça que j’ai connu cette histoire intéressante. Il y a sans doute beaucoup de chrétiens qui ignorent cette origine païenne de Noël. Je me demande comment vont-ils réagir à cela, surtout ceux qui ont un langage négatif sur les non chrétiens…

Noel

La tolérance, ça ne tue pas…

Il n y a pas de mal à adopter des rites qui viennent d’autres croyances. D’ailleurs, les humains apprennent généralement des autres pour se développer. Mais le problème se pose quand l’on démonise les autres, surtout ceux chez qui on apprend. Aujourd’hui il y a des chrétiens qui tiennent des propos haineux envers certains groupes et créent des divisions sur leurs passages. C’est triste et va à l’encontre des enseignements de Jésus. Les différences entre humains enrichissent quand elles sont vu d’un bon œil. Mais malheureusement beaucoup préfèrent se fixer sur des peurs irrationnelles de ceux qui sont différents. Ceci crée ainsi la division et l’injustice dans le monde. Alors, quand vous célébrez Noël, rappelez-vous de l’impacte de ce culte païen sur le christianisme, et priez pour un monde plus tolérant.

Comments

comments

Share this
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :