Marley Dias : comment prendre son destin en main !

Marley Dias et Michelle Obama

Marley Dias et Michelle Obama

Marley Dias est une jeune fille Américaine qui devrait nous inspirer tous, surtout nous autres qui sommes traités différemment à cause de la couleur de notre peau. Quand on vit dans un pays où on est minoritaire, on connait très bien ce que c’est d’être sous-représenté. A l’école, au travail ou même dans les lieux publics, il arrive souvent qu’on on se sente différent, un peu isolé et voir même déboussolé. Aux Etats-Unis, où les noirs Américains font partis de la minorité, Marley Dias, une jeune fille de 11 ans remarqua un manque de diversité dans ses livres scolaires qui avaient très souvent « des histoires des petits garçons blancs avec leurs chiens ». Elle est une fille, elle est noire et elle n’a pas de chien. Elle ne se retrouvait pas dans ces matériaux scolaires. Donc elle decida de changer cela.

La mission de Marley Dias etait incontestablement loin d’être facile. Les membres d’un groupe minoritaire sont souvent soumis à différentes formes de discriminations. Beaucoup apprennent alors à endurer les insultes, subtiles comme ouvertes, et voir même les ignorer pour éviter pire que ça. En Amérique, par exemple, les noirs Américains sont traités de bandits, de gangsters, de violents, de vaut-rien, de paresseux et plus. Ils vivent pratiquement dans un système archaïque qui prétend être moderne et libérale mais qui, au quotidien, renforce leurs positions défavorables dans la société Américaine.

Quand un groupe est engouffré dans un système inégale généralisé qui a conditionné des millions des personnes à se sentir supérieur a eux, il est tres facile que beaucoup deviennent des victimes sans voix sans force. Alors briser cette mentalité de victime docile demande beaucoup de bravoure et surtout de la persévérance. Ce défi énorme n’a pas effrayé la petite Marley ; elle voulait avoir des ouvrages qui représentent d’autres races qu’on retrouve aux Etats-Unis, notamment les noirs, et c’est la démarche qu’elle a entreprise.

Marley Dias

Marley Dias lors de sa campagne

Avec l’aide de sa mère, Dr. Janice Johnson Dias, Marley Dias lança sa campagne, #1000BlackGirlBooks, afin de recevoir 1,000 livres sur les filles noires. Quelle belle ambition ! En tant qu’adulte, on ne peut être qu’émerveiller par le courage de cette jeune fille qui n’avait que 11 ans à l’époque. En peu de temps, la campagne de Marley Dias commença à prendre de l’ampleur. Il y’avait des parents, des jeunes gens, des écrivains et beaucoup d’autre personnes à travers les Etats-Unis qui avaient compris sa vision et qui voulaient l’aider à réaliser son but. Très vite, sa maison fut inondée des livres des filles noires. Des fois, en entreprenant des actions pour changer notre situation ou celle de notre communauté immédiate, on ne s’attend pas toujours à avoir un effet au-delà de ce cercle défini. Marley Dias atteignit son but à un temps record, et à travers sa campagne, elle a inspiré d’autres enfants ainsi que des adultes à faire la différence dans leurs communautés.

Dias Marley

Marley Dias avec les livres des filles noires

Nous avons tous des problèmes pertinents auxquelles nous aimerions trouver des solutions. Mais souvent, nous ignorons ces problèmes en espérant qu’ils disparaitront d’eux-mêmes ou que quelqu’un d’autre pourrait avoir la solution magique pour nous. Si on commençait par reconnaitre ces problèmes et à chercher des solutions, comme l’avait fait Marley Dias, notre situation infortune ou celle de notre communauté ne serait peut-être plus la même. Rappelez-vous de Rosa Parks ou encore de Nelson Mandela ? Ces deux personnages historiques entreprirent des actions contre les systèmes ségrégatifs de leurs pays respectifs (les Etats-Unis et l’Afrique de Sud). Ces actions ont par la suite changé le cours des choses chez eux. Qui sait ce qui serait des droits des noirs Américains aujourd’hui si Rosa Parks n’avait pas refusé de céder sa place à un passager blanc dans un bus de transport public ?

Marley Dias reçoit maintenant plusieurs invitations pour parler de sa campagne et de sa détermination

Le changement commence avec nous-même. Alors si tu as un problème qui te contrarie, sois courageux et cherche à trouver des solutions à ce problème, et surtout persévère dans cette démarche. Il est toujours mieux de faire quelque chose pour remédier à son problème, que de se plaindre sans entreprendre quelconque action.

Comments

comments

Share this
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :