Vivre dans le présent: un choix existentiel

Vivre dans le présent? Est-ce un choix?  Cette question paraît très simple. Vous pourriez me dire que nous vivons tous dans le  présent, et c’est vrai… en partie. Physiquement c’est impossible de ne pas vivre dans le  présent. Mais mentallement/psychologiquement, nous sommes capables de nous projeter dans le futur, ou nous retrouver dans le passé à travers nos rêves, nos pensées, nos désirs. Cette dualité, cette dichotomie de l’existence humaine, être ici et ailleurs en meme temps, peut déclencher une telle fixation sur le non-présent qu’on oublie de vivre vraiment dans le temps présent, au vrai sens du terme: être là physiquement et psychologiquement.

Personellement, le mois de Juin 2018 fut révélateur, et m’amena à réellement vouloir vivre dans le présent. Ce fut un mois difficile: la mort avait frappé quatre personnes que je connaissais. Je me rappelai donc des moments, des expériences et des convictions que j’avais partagés avec elles, et de nos dernières conversations.

Une des choses les plus difficiles pendant cette période était la manière subite d’apprendre ces décès ; il y’avait aussi les circonstances qui ont emmené à ces morts. Une des personnes décédées avait un cancer. C’était pénible d’imaginer les douleurs auxquels cette dame que j’admirais avait fait face.

Mais, même dans les moments les plus sombres de la vie, une lueur d’espoir peut jaillir. Cette période triste fut aussi une période de réflexion et de méditation pour moi. Je me suis posée beaucoup de questions sur la vie et particulièrement sur ma vie : pourquoi le corps humain expérience-t-elle tant de souffrances atroces ? Y a-t-il possibilité/voir même certitude d’échapper à certaines maladies ? Étant donné que la mort est inévitable, est-ce que je vis ma vie comme je le devrais ?

J’avoue que cette periode sombre déclencha une vraie crise existentiel en moi: beaucoup de questions sur ma vie, mais très peu de réponses convainquantes. Néanmoins, je peux affirmer que je ne vois plus la vie comme je la voyais en Mai 2018 par exemple. Comme tout le monde, je sais que la mort existe et je vois autour de nous les ravages de ce destin fatal qui est le nôtre. Mais il demeure difficile d’accepter qu’un jour je mourrais, que je serais séparé de ces êtres qui me sont chers.  Je ne peux pas échapper à la mort, mais je peux vivre une vie que je ne regrette pas.

J’ai donc compris qu’il était temps de vivre heureuse dans le présent, de moins s’accrocher à une période que l’on ne peut plus revivre (le passé) et de ne pas toujours s’inquiéter d’un temps qu’on ignore (le future).

Cette philosophie ne m’empêchera pas de faire des projets d’avenir ou d’avoir de la nostalgie, mais, si je l’applique, elle m’aidera à garder mes pieds sur terre et mes pensées dans le présent. Aujourd’hui c’est cette balance que je poursuis et souhaite à beaucoup.

Si vous avez des philosophies de vie que vous pratiquez ou poursuivez, ça serait intéressant de les connaitre et d’en discuter…

Comments

comments

Share this
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :