Coller la petite? Non, merci!

Avec plus de 5 millions de hits sur Youtube, coller la petite  de Franko fait du buzz depuis un moment en Afrique.  Le son est bon, et si je disais le contraire ça serait malhonnête de ma part. Les kamers en sont fiers parce qu’apparemment c’est un exploit pour leur musique moderne. Mais, quand on visionne le clip et écoute l’intégralité de la chanson, on ne peut que se demander où va la musique Africaine.  

Coller la petite demande aux hommes de serrer les femmes dans les fêtes, ce qui peut être vu comme une forme de coller la petiteharcèlement. Beaucoup d’internautes Africains défendent Franko en disant que coller les femmes dans les fêtes n’est pas une nouveauté et que ses paroles ne different pas de celles des chansons Africaines déjà sur le marché. On doit donc tous accepter l’immorialité sans rien dire parceque certains musiciens le veulent… Est ce que ces mêmes personnes peuvent-elles certifier que les femmes, particulièrement les Africaines,  aiment se faire coller dans des soirées par des individus qu’elles ne connaissent pas? Personnellement, je sais que c’est agaçant.

La chanson ne se contente pas seuleument d’encourager le harcèlement des femmes, qu’elle dénigre déjà en les appellant toutes des « petites ». Franko va plus loin et demande qu’on colle sa « sœur, cousine et tante ». Pourquoi n’avait-il pas ajouté  sa » mère » pendant qu’il y était! A croire cette chanson, la fête n’est plus qu’un lieu de joie mais aussi de débaucherie et probablement d’inceste! Où sont nos valeurs dans tout ça? Quel Africain osera toucher sa soeur, cousine ou tante comme la chanson le dit sans être réprimander sévèrement? Je sais que chez moi c’est une abomination! Ceux qui chantent coller la petite sans se poser des questions, seraient-ils à l’aise de voir leur oncle collait leur fille? Pour ma part, si jamais un adulte de ma famille ou de mon entourage collait ma fille, il saura de quel bois je me chauffe deh!

C’est avec consternation qu’on voit nos soeurs africaines danser sur ça. En plus, beaucoup d’elles defendent le chanteur contre ceux qui osent le critiquer pour ses paroles immorales. Certaines sont même OK d’être collées…  avec modération . A chacun son choix dit-on. Contentez-vous de ces vulgarités, mais respectez le choix et opinions de ceux et celles qui veulent sauvegarder les valeurs Africaines dans un monde globalisé. 

Coller la petite expose toute une génération d’enfants à l’immoralité et l’inceste. Ces enfants  n’ont pas la même maturité que les adultes pour savoir que les paroles de cette chanson ne sont pas à prendre au sérieux. Ils écoutent, voient et imitent ce que font les adultes autour d’eux  (regardez les clips de nos enfants danser sur youtube, vous comprendrez…). Si demain ils collaient et se faisait coller n’importe quand par n’importe qui, à qui sera la faute?  Réfléchissez bien mes frères et sœurs.

Aujourd’hui nos musiciens nous bombardent avec des chansons à connotation sexuelle, telles que le bobaraba, lolos, ya mado et maintenant coller la petite, parce que beaucoup consomme aveuglément. Ils achetent, chantent et dansent sur des obscénités, et ça encourage ces musiciens à continuer de produire ce genre de musique. Et ceci, même si la vulgarité n’est pas la seule chose qui aide à percer de nos jours. Regardez 2face ou Psquare par exemple, ils ne sont pas aussi vulgaire… Nous, consommateurs (trices), devons encourager et supporter les actions qui luttent contre l’immoralité dans notre culture et musique en particulier, telles que le boycotte et la censure.

Coller la petite? Non merci. Je tiens à mes valeurs et principes.

Comments

comments

Share this
  • 657
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

6 commentaires sur « Coller la petite? Non, merci! »

Laisser un commentaire

Specify Facebook App ID and Secret in Super Socializer > Social Login section in admin panel for Facebook Login to work

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :